Accueil > Culture & Patrimoine > Les personnages >

Culture & Patrimoine

CADIOT, Pierre-Juste (1858-1934)

Pierre Cadiot intégra l'Ecole d’Alfort en 1875. Il dirigea successivement les chaires de chirurgie, puis de pathologie médicale, et fut directeur de l'Ecole d'Alfort de 1920 à 1924.
 

Une carrière ancrée dans la clinique

Il fut remarqué dès son arrivée par Nocard qui le prit comme répétiteur dans la claire de pathologie chirurgicale. Après le départ de ce dernier pour la chaire de police sanitaire, Cadiot dirigea pendant onze ans la chaire de chirurgie. Il remplaça Trasbot en 1900 à la tête de la chaire de pathologie médicale qu'il occupa pendant un quart de siècle et fut nommé directeur de l'Ecole d'Alfort en 1920.

Une importante contribution scientifique

Cadiot marqua tant par sa virtuosité opératoire, son enseignement, que par la qualité de ses écrits. Son principal ouvrage fut le Traité de thérapeutique chirurgicale qu’il écrivit avec Almy en 1898. Ce traité, qui connut trois éditions successives, constituait un ouvrage considérable qui dressait un bilan exhaustif de la chirurgie au début de siècle. Alors que son œuvre fut dominée par la médecine des équidés, Cadiot montra un intérêt certain pour la pathologie canine. Il rédigea un traité de Médecine canine (1901) et le Traité de médecine des animaux domestiques avec Lesbouyriès et Riès. Il fut également l’auteur de la plupart des articles de pathologie externe du Dictionnaire de Bouley et Reynal.